En ces temps de crise, il est indispensable effectuer un diagnostic exhaustif de votre situation financière. A partir de ce moment, vous serez en mesure de déterminer la part de vos revenus que vous dédierez au remboursement de votre emprunt immobilier.
Cependant, les banques estiment qu’il n’est en aucun cas raisonnable de dépenser plus du tiers de ces revenus mensuel dans le crédit hypothécaire, mais cela dépend d’un client à un autre. En effet, un emprunteur avec des revenus aléatoire se verra refuser un taux d’endettement au-delà de 30% par son organisme de crédit, alors qu’un client aux revenus stables se verra proposer jusqu’à 35 de taux d’endettement.

Avec cette récession, ce ne sont pas les conditions d’obtention des crédits immobiliers qui se resserrent, mais plutôt la solvabilité des emprunteurs qui diminuent…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>